Des Chinois inspirés par la révolte arabe

Des Chinois inspirés par la révolte arabe

Des messages sur internet, relayés par les microblogs ont appelés les Chinois à une « révolution de jasmin » et à manifester dans 13 villes dimanche à 14 heures. La police qui surveille la toile était sur le pied de guerre. La censure aussi qui bloque les journaux étrangers ce matin.

Un message diffusé sur le site Boxun, basé aux USA, et relayé assez rapidement sur la toile chinoise, encourageait « les travailleurs sans emploi et les victimes des expulsions forcées à participer à des manifestations, crier des slogans et réclamer la liberté, la démocratie et des réformes politiques pour mettre fin au parti unique » explique l’AFP

Les manifestants étaient appelés à crier des slogans tels « nous voulons de la nourriture », « nous voulons du travail », « nous voulons des logements » « nous voulons la justice », mais aussi « vive la liberté » ou « vive la démocratie » — largement de quoi écoper d’un long séjour en prison en Chine continue l’AFP.

Arrestations en nombre

Quelques centaines de personnes ont répondu à l’appel mais la police les a rapidement dispersées, profitant au passage pour en arrêter quelques unes à travers le pays. Notamment à Pékin où le point de ralliement était devant le Macdo de Wangfujing.

Le Centre d’Information pour les droits de l’Homme et la démocratie, basé à Hong Kong, a recensé quelques 100 arrestations ou disparitions de militants à Pékin, Shanghai et dans les provinces du Zhejiang, Guizhou, Sichuan et Hunan.

Le correspondant du journal Libération, Philippe Grangereau, était à Shanghai, sur la Place du Peuple. En même temps que les policiers qui ont vite arrêté un jeune homme qui s’adressait à une petite foule.

Il raconte une réaction: « «Les Chinois détestent le communisme. Mais les Chinois ont peur, et c’est ça le problème ici», explique Zhao, un retraité de 78 ans, en observant la scène. «Ce gouvernement est un gouvernement de bandits et de hooligans», chuchote-t-il au milieu de la foule, en employant l’anglais pour plus de sécurité. Nous prenant à l’écart, il ajoute: «Il n’y a pas de démocratie en Chine, pas de liberté de parole, pas de liberté tout court. Dans les pays normaux, l’armée sert la nation, mais en Chine elle sert le parti communiste.»  » ( A lire le témoignage dans Libération )

Inquiétudes du PCC

Des universités dans le Shaanxi et le Jiangsu ont interdit à leurs étudiants de sortir du campus rapporte le South China Morning Post.

L’appel à manifester a dont été pris très au sérieux par les autorités chinoises qui surveillent de près ce qu’il se passe dans le monde arabe. Et qui craignent une quelconque contagion au point de censurer régulièrement sur le net certains mots comme «  Egypte » ou « jasmin ». Ou d’interdire de dire un mot ou de montrer une image dans les journaux télévisés.

Ce matin, même les chaines étrangères sont censurées: un écran noir apparait lorsque les journaux de TV5, BBC et CNN évoquent les manifestations de dimanche.

Bien sûr, sur internet, tout est censuré, les vidéos et les messages de soutien ont été retirés. Seuls restent ceux qui condamnent le mouvement comme par exemple: « Une révolution en Chine ne serait pas bien, c’est la stabilité qui est le plus important. Ce n’est pas bon pour notre vie« .

En Chine, il vous faut un vpn pour pouvoir accéder aux photos, vidéos ou certains sites internet, comme Boxun.

Et à quelques jours de la grande messe de l’Assemblée populaire nationale, il est encore moins question pour Pékin de laisser s’exprimer au grand jour les mécontentements de la population. Hu Jintao l’a d’ailleurs encore rappelé ce week end en demandant aux fonctionnaires d’assurer « une société harmonieuse, stable et pleine de vitalité ».

« Il est nécessaire de renforcer et de perfectionner le mécanisme soutenu par le Parti communiste chinois (PCC) et le gouvernement pour sauvegarder les droits et intérêts du peuple », a continué Hu Jintao.

Mais les petites manifestations de dimanche troublent quelque peu l’harmonie voulue par le Parti et rappellent que sans une police efficace, les mécontentements s’afficheraient plus souvent.

Read more at chine.aujourdhuilemonde.com

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s